AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 régle et vocabulaire

Aller en bas 
AuteurMessage
despe
Special Force
Special Force
avatar

Nombre de messages : 979
Age : 36
Localisation : pont sur sambre
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: régle et vocabulaire   Dim 5 Oct - 14:00

Règles et vocabulaire

L’airsoft en quelques mots !
L’airsoft est un jeu pour grands enfants basé sur le fairplay, sans arbitre sur le terrain. Mais comme tous les jeux il a ses règles de base, pour certaines modulables au gré des organisateurs, ainsi qu’un vocabulaire spécifique…

Ces règles de base sont des plus simples. Vous ne les trouverez dans aucun manuel, mais elles sont en vigueur partout, en France comme en Angleterre, en Suisse ou au Danemark. Viendront se greffer dessus des adaptations, selon les législations des pays et/ou la volonté du (ou des) organisateur(s) de la partie à laquelle vous serez conviés !

Elles sont de deux ordres : le jeu et la sécurité.



Une limitation à 2 Joules en France



Dans airsoft, il y a « soft » ; doux dans la langue de Shakespeare. Ce jeu tactique n’est donc pas dangereux, notamment du fait de la faible puissance propulsant les petites billes plastiques utilisées. Une puissance cinq fois plus réduite que pour le paintball, par exemple, dont les « lanceurs » dépassent souvent les 10 Joules, sont classés en 7ème catégorie dans la nomenclature des « armes » et sont soumis à déclaration. En France, le législateur a limité la puissance de nos « jouets » à 2 Joules. Et nos répliques d’armes, si elles sont interdites à la vente aux mineurs, ne sont soumises à aucune déclaration !

Deux Joules… cela équivaut à lancer notre petite bille de 0,20g à une vitesse maximum de 141 m/s (et des poussières) en sortie de canon. Sur la peau, simplement protégée d’un vêtement léger, aucun problème. Par contre dans un œil, une bille (ou pire un fragment de bille) peut provoquer une lésion, grave, temporaire ou définitive.



Lunettes de protection obligatoires !



Règle numéro 1 : les yeux doivent donc faire l’objet d’une protection, obligatoirement à l’aide de masque ou lunettes répondant à des normes spécifiques. Ces lunettes de protection ne sont vraiment pas chères, alors ne soyez pas tentés de les remplacer par n’importe quelles lunettes de ski ou de natation (cela s’est vu…). Le bris d’une mauvaise lunette de « protection » serait encore plus dommageable pour vos précieux yeux !

Ces lunettes de protection doivent être portées dès que vous mettez le pied sur le terrain de jeu, et ceci que vous preniez part à la partie annoncée ou que vous soyez simple spectateur.

Les lunettes de protection ne peuvent être ôtées par les joueurs (et spectateurs éventuels) qu’une fois ceux-ci revenus en « zone neutre » (partie du terrain balisée et mise en sécurité où les joueurs se préparent). Pour ce qui concerne le reste de votre équipement, cela se fera peu à peu, au gré de vos préférences vestimentaires et de votre budget.

Règle numéro 2 (qui découle directement de la n°1…) : interdiction absolue de tirer, même « à vide » en zone neutre ! Il est bien connu que « ce sont toujours les armes vides qui tuent. » Ce même principe s’applique à nos répliques : c’est fou le nombre d’AEG sans chargeur, présumées vides, qui vous envoient une bbs dans les fesses (au mieux) ou la figure (au pire) au moment où l’on s’y attend le moins ! De part son principe même de fonctionnement, une ou deux billes peuvent très bien être restées coincées dans le canal d’alimentation (ou dans le chargeur) de votre réplique. Vous croyez dur comme fer qu’elle est bien vide… vous appuyez sur la gâchette « juste pour voir si la batterie est bien chargée, bien branchée… » et votre voisin se prend une bille tirée à moins d’un mètre dans la figue !

Dans le même état d’esprit, on ne met jamais quelqu’un en joue hors phase de jeu. Là encore, ce sera toujours avec une réplique déclarée vide qu’arrivera l’accident.



Toujours le fairplay !



Vous voilà sur le terrain de jeu, aux ordres de l’organisateur (qui aura certainement eu soin de vous faire découvrir le site avant de lancer la partie… si non, demandez le lui !). Ecoutez bien les consignes (distances de tir, limites de terrain, règles du jeu, objectifs), cela évitera bien des mécontentements par la suite.

Là, une régle d’Or : dès que vous pensez avoir été touché par une bille, amie ou ennemie, même et surtout si vous ne voyez pas qui a pu la tirer, déclarez vous « OUT » en le criant à toute voix et en le signalant visuellement en levant bien haut votre réplique (n’oubliez pas que le gars d’en face, qui lui vous voit bien dans son collimateur, à une oreille collée contre le mécanisme de sa sulfateuse. Il n’entend que son moteur électrique et ses engrenages). Le bon joueur, celui qui sort sans rechigner, est vite apprécié de tous et ne galèrera jamais pour trouver une partie… Celui qui « ne sent pas les billes » sera vite catalogué et mis à l’index. Il sera fuit comme la peste !



Emballez vos répliques avant de sortir



Une autre règle de base découle du bon sens : emballez vos joujoux avant de sortir de chez vous ou du terrain. Nos répliques d’armes sont des plus fidèles. Dans la rue, tout le monde les prendra pour de vraies armes. Ne jouez pas au petit soldat en les exhibant ! Outre le fait que vous donnerez une mauvaise image de l’airsoft, vous risquez bien de vous prendre une balle de 9 mm dans le buffet un jour ou l’autre. Mettez vous à la place d’un policier ou d’un gendarme se retrouvant en présence d’un (ou plusieurs) individu(s) brandissant un Beretta, un M16 ou une Kalachnikov… S’il perçoit une menace directe, pour lui-même, un de ses collègues ou un passant, il fera naturellement usage de son arme - laquelle ne sera pas une réplique – pour vous neutraliser !

Il sera bien trop tard pour vous justifier…








Petit lexique de l’airsoft à l’usage des débutants



AEG : automatic electrique gun ; c’est-à-dire une réplique d’arme (généralement fusil d’assaut ou pistolet mitrailleur) tirant en coup par coup ou par rafale, fonctionnant sur batterie.

AEP : automatic electric pistol ; réplique d’arme de poing tirant en coup par coup ou par rafale et fonctionnant sur batterie.

Bbs : petite bille de calibre 6 ou 8 mm utilisée dans les répliques.

CQB : close quarter battle et/ou CQC : close quarter combat ; lieu de combat fermé… donc bâtiment servant d’aire de jeu.

GBB : gaz blow back ; réplique, généralement d’arme de poing, dont la culasse mobile est actionné par le gaz servant à la propulsion des billes.

Back-up : réplique de la dernière chance… bien souvent le GBB trimbalé dans son holster de cuisse ou de ceinture, ou l’AEG de secours laissé en zone neutre.

Bolt : réplique de carabine à levier de culasse.

Fps : feet per second, unité de mesure anglo-saxonne (1 fps = 0,305 m/s).

Gear : engrenage

Gearbox : pièce centrale du mécanisme des AEG et AEP ; boite renfermant l’ensemble des engrenages entrainant le piston.

Geardos : collectionneur de tenues, victime de la mode… rien à voir avec la gearbox précitée !

Highlander : mauvais perdant, « insensible » aux billes, qui joue les immortels et hante parfois les terrains… jusqu’à sa mise à l’écart part le reste du groupe.

Hi-cap : chargeur de grande capacité (de 300 à 500 bbs)

Hop-up : mécanisme chargé de mettre la bbs en rotation, dès son entrée dans le canon, afin d’allonger son vol.

Joules : unité de mesure de puissance, s’obtient en multipliant la moitié de la masse de la Bbs (exprimée en kg) par le carré de sa vitesse (en mètres/seconde).

Médic : dans certains scénarios, joueur pouvant « soigner » ses camarades mis « Out ».

Newbie : nouveau joueur ; un débutant dans un jeu virtuel.

Nozzle : petit tube (plastique) venant coiffer la bbs avant qu’elle ne soit propulsée dans le canon.

Red-dot : système de visée où il suffit de superposer un point rouge sur la cible.

Respawn : résurrection programmée des joueurs, dans certains scénarios attribuant à chacun plusieurs « vies »

Snipe : réplique de fusil de tireur d’élite.

Selector-plate : platine de sélecteur de tir assurant les connexions électriques.

Spring : réplique dont le ressort est réarmé manuellement.

Tapet-plate : « fourchette » supportant et transmettant au Nozzle le mouvement des engrenages de la gearbox… Pièce parfois sujette à des casses !

Upgrade : préparation mécanique apportant plus de puissance à la réplique.

Zone de respawn : lieu(x) où les joueurs mis « Out » doivent se rendre avant de revenir en jeu.

Zone neutre : partie du terrain de jeu neutralisée, mise en sécurité, où les joueurs se préparent et se retrouvent à chaque fin de partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blitzteam.c.la
l'ours
Special Force
Special Force
avatar

Nombre de messages : 2845
Age : 30
Localisation : Leval
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: régle et vocabulaire   Dim 5 Oct - 17:28

Merci Despe ... et merci warsoft Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
régle et vocabulaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vocabulaire du vélo
» Vocabulaire technique
» Question vocabulaire aeronautique
» Le vocabulaire spécifique des huttiers de la Sambre
» vocabulaire professionnel et terme de cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Blablaland :: De tout et de rien-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit